L'actualité immobilière de l'agence Nord Isere Immobilier
4 Mai

Les Français toujours intéressés par les annonces immobilières à Bourgoin-Jallieu !

Après plusieurs années d’exaltation, la paralysie du marché immobilier est un choc. Qu’en sera-t-il d’ici quelques mois ? L’immobilier va-t-il s’écrouler ? Les acheteurs seront-ils encore présents après le 11 mai ? Il est malheureusement bien compliqué de prédire quel sera l’état de l’immobilier une fois le confinement passé, tout comme il est impossible de prévoir quelles seront les conséquences de la crise du Covid-19 sur le moral des ménages. Vous avez un logement à vendre et une annonce immobilière à faire paraître à Bourgoin-Jallieu ? Inutile pour autant d’être pessimiste. Faisons le point.

La société de courtage en crédit immobilier et en assurance emprunteur, Artémis courtage, a en effet réalisé une étude avec OpinionWay afin d’en apprendre davantage sur l’état d’esprit des acheteurs potentiels après plusieurs semaines de confinement.

Rien ne stoppe les Français …
La première bonne nouvelle en ces temps de crise sanitaire reste la détermination pour les Français de finaliser leur projet immobilier à l’issue du confinement. Si la pandémie a entraîné le gel des transactions et la suspension du marché immobilier, elle n’a pas pour autant fait disparaitre leur intention d’acquérir un bien. Cette période leur a aussi permis d’avoir plus de temps pour envisager un changement en termes de logement et affiner leur projet..

Depuis le début du confinement, 8% des Français ont ainsi recherché un bien pour en faire leur résidence principale, 7% se sont renseignés sur leur capacité d’emprunt et 5% ont même recherché des informations sur des courtiers en crédit immobilier et assurance emprunteur, signe d’un projet avancé.

Si la crise sanitaire ne s’éternise pas, du moins pas au-delà du mois de juin, il est raisonnable de penser que les fondamentaux de marché des zones urbaines tendues – notamment Paris et l’Ile-de-France – resteront solides et qu’une forte correction des prix dans ces zones demeure peu probable.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée