L'actualité immobilière de l'agence Nord Isere Immobilier
29 nov

Faites faire une estimation à Bourgoin-Jallieu et vendez sans plus attendre !

AdobeStock_183457733

Vous souhaitez vendre un bien à Bourgoin-Jallieu ? Alors, c’est le moment de solliciter une agence immobilière de votre quartier pour le faire estimer. Puis, mettez-le sur le marché sans tarder ! Car si après il était trop tard ? En effet, les notaires sont inquiets concernant l’évolution du marché immobilier. Leurs appréhensions se retrouvent plus particulièrement dans les conseils qu’ils peuvent donner à leurs clients. Pour une grande majorité d’entre eux, il faut profiter du niveau actuel des prix pour vendre un bien immobilier. Ce qui signifie, qu’à terme, les prix ne peuvent que baisser, suivant en cela l’inflation et la hausse des taux qu’elle entraînera, limitant mécaniquement le nombre des acquéreurs solvables. Profitez donc de la belle activité du marché pour vendre votre bien de Bourgoin-Jallieu !

Le pouvoir d’achat immobilier se porte bien
En dépit des fluctuations, les taux, en deux ans, ont retrouvé leur niveau historiquement bas. Avec des taux au plancher, le pouvoir d’achat immobilier se porte mieux. « Dans un contexte où les prix de l’immobilier semblent vouloir stagner, les emprunteurs ont compris le bénéfice qu’ils pouvaient tirer du maintien des taux à ce niveau historique, explique Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi. Pour 1000 € par mois sur 20 ans, ils peuvent emprunter jusqu’à 213 500 €. De quoi réaliser leurs projets immobiliers.»

Les primo-accédants en grand nombre sur le marché
Ils empruntent sur des durées plus longues, au-delà de 20 ans et jusqu’à 30 ans, avec des taux qui restent inférieurs à 2% hors assurance en moyenne. Le retour en force des primo-accédants se confirme donc, pour atteindre 65 % de la clientèle Cafpi en septembre 2018. « Cette vivacité de la primo-accession prouve que le marché se porte bien. Mais il faut continuer à les soutenir, pour contrer les mesures négatives prises à leur encontre », précise-t-il.

Cette forte présence des primo-accédants bénéficie principalement à l’immobilier ancien qui regroupe 84% des transactions réalisées par les clients primo-accédants de Cafpi. « En 2018, le nombre de transactions dans l’ancien devrait être identique à celui de 2017 », indique Philippe Taboret.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée