L'actualité immobilière de l'agence Nord Isere Immobilier
27 oct

Êtes-vous prêt à faire un investissement immobilier à Bourgoin-Jallieu ?

concept immobilier

Selon l’Insee, 7,6 % des ménages sont propriétaires d’au moins un logement mis en location. En 2017, le locatif privé devrait représenter 16,3 % des logements construits contre 11,6 % en 2014, confirmant ainsi la progression de ce marché, dans un environnement immobilier très porteur. Depuis la mise en place du dispositif Pinel, de nombreux Français investissent dans la pierre pour louer dans le but de préparer leur retraite et de se constituer un capital. Vous voulez acheter un bien immobilier à mettre en location à Bourgoin-Jallieu ? Faisons le point sur le portrait type d’un investisseur locatif avec une étude publiée par le Crédit Foncier, étude qu’il a réalisée auprès de ses clients. Vous saurez ainsi si l’investissement locatif vous correspond…

Sans surprise, les personnes interrogées déclarent que, si elles en avaient la possibilité, elles investiraient leurs économies en 1er choix dans l’immobilier (70 %), puis l’assurance-vie (15 %), l’épargne sécurisée (8 %) et enfin les marchés financiers (7 %).
En moyenne, l’investisseur locatif a 45 ans, vit en couple (à 73 %) et dispose d’un revenu conséquent (70 300 €). Il privilégie les appartements (92 %,) les deux pièces (surface de 45 m²) et il dépense 168 000 € (montant en hausse de 7 % sur les deux dernières années). Bien souvent, il investit avec peu ou pas d’apport sur une durée moyenne de 20 ans et 5 mois.

Le choix du neuf ou de l’ancien : des motivations différentes
Dans le neuf : la première motivation est fiscale (53%) devant le désir de se constituer un patrimoine ou le souhait de disposer d’un revenu complémentaire à la retraite. La moitié des investisseurs a l’intention de revendre plus tard. Ils choisissent une zone géographique éloignée de leur domicile.

Dans l’ancien : la fiscalité n’est que la 7e motivation (13 %), loin derrière le désir de se constituer un patrimoine (61 %), le souhait de disposer d’un revenu complémentaire à la retraite ou de se constituer un capital pour le transmettre à ses enfants. Moins d’un quart des investisseurs (23 %) a l’intention de revendre le bien plus tard. La grande majorité des investisseurs achètent près de chez eux.

C.V. / Bazikpress © pixarno

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée